JULIA VIRAT

GUIDE DE HAUTE MONTAGNE

VOUS ÊTES ICI : ACTIVITÉS ALPINISME > MONT BLANC

MONT BLANC

Quiconque se promène dans les rues de Chamonix ne peut ignorer les statues de Balmat et de Paccard, premiers ascensionnistes du Mont Blanc en 1786, fièrement tournées vers le sommet.

Du haut de ses 4 810 mètres, c'est le point culminant des Alpes, à cheval entre la France et l'Italie.

Le Mont Blanc semble à portée de main, accessible, mais c'est une véritable course en haute altitude qui demande une préparation physique et technique et nécessite l'encadrement par un guide de haute montagne.

STAGE MONT BLANC

DE 3 À 6 JOURS

Avec ce stage, vous mettez toutes les chances de votre côté.

Nous prendrons le temps de construire votre "projet Mont Blanc" ensemble.

Vous apprendrez les techniques d'encordement, de cramponnage et de marche sur glacier.

Nous irons dormir en altitude et vous commencerez à habituer votre corps au manque d'oxygène en faisant une ou deux courses d'acclimatation.

Nous pourrons aussi réaliser l'ascension d'un sommet plus modeste avant d'aller au Mont Blanc.

C'est avant tout un temps d'apprentissage et d'échange.

En fin de semaine, nous tenterons l'ascension du Mont Blanc suivant l'une des deux voies de montée :

- le Dôme du Goûter et l'arête des Bosses,

- les 3 Monts (Mont Tacul, Mont Maudit, Mont Blanc) au départ de l'Aiguille du Midi.

 

Il est possible que je vous propose une alternative au Mont Blanc si vos chances d'y parvenir cette fois-ci ne sont pas toutes réunies, par exemple le Grand Paradis, 4 061m.

Participants :

1 ou 2.

En début de semaine, le groupe peut être plus important pour réduire les coûts.

 

Niveau technique :

Tous niveaux.

 

Dates :

De juin à septembre (idéalement juin et juillet).

 

Départ :

Chamonix.

 

Tarif guide:

De 1 400 € à 2 400 € à se répartir entre les participants.

 

Non compris dans le tarif:

Les forfaits des remontées mécaniques.

Les hébergements en vallée.

Les déplacements.

Les nuitées en refuge.

Les boissons et repas pris aux refuges et durant les sorties.

 

Les frais du guide sont à la charge du (ou des) client(s).

PLUSIEURS

FORMULES

POSSIBLES...

MONT BLANC

2 OU 3 JOURS

Vous pouvez envisager l'ascension du Mont Blanc sur deux jours si vous avez pris le temps de vous préparer et que vous arrivez en forme et acclimaté.

Il serait préférable que je connaisse votre niveau, en ayant déjà partagé une expérience avec vous en montagne auparavant.

Il existe 2 options de montée :

- par le Dôme du Goûter et l'arête des Bosses,

- par les 3 Monts (Mont Tacul, Mont Maudit, Mont Blanc) au départ de l'Aiguille du Midi.

Participants :

1 ou 2.

 

Niveau technique :

Tous niveaux.

À condition d'être en forme et de bien se préparer.

 

Dates :

De juin à septembre (idéalement juin et juillet).

 

Départ :

Les Houches (téléphérique de Bellevue) ou Chamonix (téléphérique de l'Aiguille du Midi).

 

Tarif guide :

À partir de 1 100 € pour l'ascension sur 2 jours.

 

Non compris dans le tarif :

Les forfaits des remontées mécaniques.

La nuitée au refuge.

Les boissons et repas pris au refuge et durant la sortie.

 

Les frais du guide sont à la charge du (ou des) client(s).

Mont Blanc par les 3 Monts
Mont Blanc par les 3 Monts
Mont Blanc par les 3 Monts

 

BON À SAVOIR

AVANT DE TENTER L'ASCENSION

DIFFICULTÉS SPÉCIFIQUES

 

L'altitude :

Le manque d'oxygène se fait sentir généralement à partir de 3 000 mètres d'altitude.

Au-delà de 4 000 mètres, c'est un combat pour le corps.

Nous sommes inégaux face à l'adaptation au manque d'oxygène (facteur génétique). Chez certaines personnes, cela peut conduire rapidement à des problèmes médicaux graves (MAM : mal aigu des montagnes).

Il est important de prévoir une période préalable d'acclimatation à l'altitude (stage Mont Blanc par exemple).

 

Les conditions climatiques :

À presque 5 000 mètres d'altitude, c'est toujours l'hiver. Il faut s'attendre au froid et souvent au vent, même lors de journées ensoleillées en plein été.

La météo à cette altitude peut changer très rapidement.

 

La durée de l'effort :

Le jour de l'ascension, le dénivelé à effectuer en montée varie entre 1 000 et 1 600 mètres selon l'itinéraire emprunté, dont une grande partie au-dessus de 4 000 mètres. C'est un effort long et éprouvant qu'il est important de ne pas minimiser et de préparer en amont (sport d'endurance les mois précédents).

Une fois au sommet, la longue descente est une partie à ne pas négliger : une deuxième journée commence.

De plus, une grande partie de l'ascension se fait de nuit, avec une lampe frontale. C'est souvent impressionant quand on n'y est pas habitué.

 

Les risques objectifs :

Les deux itinéraires classiques d'ascension du Mont Blanc sont exposés soit à un risque de chute de pierres (couloir du Goûter) soit à un risque de chute de séracs (les 3 Monts). Ces risques sont toujours présents, mais ils sont plus importants à certaines périodes. Nous pouvons en parler ensemble !

 

 

AUTRES CONSIDÉRATIONS

 

Renoncement :

50 % des tentatives d'ascension avec guide  ne conduisent pas jusqu'au sommet.

Le guide met tout en oeuvre pour vous permettre de réaliser votre projet, mais de nombreux paramètres peuvent entraver la poursuite de l'ascension (météo, condition physique des participants...)

Sa décision est celle d'un expert qui connaît le milieu et ses dangers.

En vous engageant avec lui, vous acceptez de vous en remettre à son jugement et éventuellement d'envisager la nécessité de faire plusieurs tentatives avant d'atteindre le sommet du Mont Blanc.

 

Refuges :

La surfréquentation au Mont Blanc est spécifique et il est fortement recommandé d'anticiper les dates d'ascension plusieurs mois à l'avance pour obtenir des places au refuge.

Julia VIRAT     I      Guide de Haute Montagne     I     Chamonix Mont Blanc / Écrins     I     +33 6 70 52 56 34