Rechercher

Mont Blanc du soir...


Partie du petit train du Nid d'Aigle, je retrouve Hugues et David, mes deux compères franc-comtois, au refuge de Tête Rousse où ils ont passé la nuit.

Nous traversons le couloir du Goûter en retenant notre souffle: c'est rapide mais avec cette canicule, la montagne déverse régulièrement des salves de pierres qui nous rappellent que nous ne sommes pas grand chose...

Puis mes deux rochassiers avalent sans broncher les 500 mètres de dénivelé de l'Aiguille du Goûter afin de rejoindre le refuge éponyme.

L'accueil y est, comme à son habitude, excellent. Je suis toujours surprise par la gentillesse et la patience dont l'équipe fait preuve malgré la sur-fréquentation du coin...

Après un bon gros plat de pâtes, nous décidons que nous sommes suffisamment en forme pour tenter le Mont blanc dans l'après-midi: ainsi nous éviterons les foules du lendemain matin et si tout se passe bien, nous profiterons d'un joli coucher de soleil là-haut avant de revenir dormir au refuge du Goûter!

Le vent va nous accompagner tout au long de l'ascension, et une petite pause à l'abri Vallot nous permettra de reprendre des forces avant de nous attaquer à l'arête des Bosses et le sommet. Qu'il est haut ce sommet (4810m), et qu'il se mérite ! Mais le spectacle là-haut nous fait oublier le fatigue et mal de tête.

Ce soir, l'ambiance sur la montagne est magique : presque seuls au monde, les lumières qui déclinent avec la fin du jour, le vent qui forme et déforme de petits nuages lenticulaires tout autour de nous...

Nous savourons avec émotion cet instant là-haut avant de redescendre en admirant les couleurs virer à la nuit.

Nous arriverons au refuge à 22 heures, ravis et épuisés. Et toujours ce même accueil reconfortant.

Le lendemain, sourires scotchés au visage, la redescente s'effectue par le même chemin.

Nous apprenons malheureusement que dans la nuit, un homme n'a pas eu notre chance et a été heurté par une chute de pierres dans le couloir du Goûter.

Pour notre part, redescendus par 33 degrés aux Houches, nous fêterons cela dignement autour de quelques bières amplement méritées !

Hugues et David sous le refuge du Goûter.

Montée dans l'après-midi au Dôme du Goûter.

L'arête des Bosses qui nous attend, et une cordée de copains qui reviennent de la face sud du Mont Blanc, chapeau bas!

20h, sommet !!!

Heureux d'être là !

Et la descente sera moins éprouvante.

Pendant ce temps-là, à Chamonix...

Regarder ses pieds ou le paysage, un choix cornélien...

Deux franc-comtois heureux !

Un coucher de soleil comme on les aime.

#FRANÇAIS #TOUS

13 vues

Julia VIRAT     I      Guide de Haute Montagne     I     Chamonix Mont Blanc / Écrins     I     +33 6 70 52 56 34