EN MER

Après 20 ans de projets exigeants en haute montagne, je me suis lancée dans un projet ambitieux de course au large à la voile.

Mon rêve ?

Traverser l'océan en solitaire.

J'ai eu la chance de pouvoir commencer mon parcours très rapidement en participant à la célèbre Transat Jacques Vabre en double en 2021.

15.JPG
DSC07946.JPG

DÉCOUVERTE
DE LA VOILE

J'ai découvert la voile en 2016, lors d'un voyage bateau-escalade.

En guise de baptême, nous avons traversé le Golf de Gascogne balayé par une tempête d'automne.

J'ai adoré les quarts de nuit, les ciels étoilés, la solitude au milieu de nulle part, la concentration malgré la fatigue, l'horizon sans fin à peine perturbé parfois par quelques dauphins...

Malgré des conditions rudes, j'ai tout de suite trouvé mes repères, tant les similitudes avec mon univers, la montagne, sont frappantes.

TROPHÉE
MER ET MONTAGNE

Puis j'ai été invitée en 2020 par Éric Loizeau à participer au Trophée Mer et Montagne, un évènement qui a lieu depuis 30 ans et qui rassemble chaque année des grands noms de la voile et de la montagne lors d’une semaine de compétitions sportives.

J'ai donc rencontré de grands marins qui sont devenus des amis et avec qui j'ai régulièrement navigué sur leurs bateaux de course depuis l'été 2020.

IMG_7874.JPG
HD-TJV21_UpSailing0412_JLC7819.JPG

2021
la Transat Jacques Vabre EN DOUBLE

Au printemps 2021, je rencontre Morgane Ursault-Poupon, la fille du célèbre navigateur Philippe Poupon, sur le bateau de course d'un ami commun.

Impressionnée par mon énergie et mon potentiel, Morgane me propose de rejoindre son projet UP Sailing et d'être sa coéquipière pour la Transat Jacques Vabre 6 mois plus tard à bord de son Class40.

C'est la course transatlantique en double la plus connue, elle a lieu tous les deux ans.

Parties du Havre le 7 Novembre 2021, nous sommes arrivées en Martique 4 semaines plus tard, après avoir parcouru plus de 5000 milles (soit presque 10 000 km).

Nous avons été un des 3 seuls équipages féminins sur cette course parmi 80 bateaux !

COURSE AU LARGE EN SOLITAIRE

Comme une suite logique à mes grandes ascensions en solitaire en escalade, je rêve de course au large en solitaire : combiner l'engagement, le rythme hors du temps et l'immensité du grand large à ma nature profonde : gérer seule les difficultés techniques et les décisions pointues malgré la fatigue et le poids des émotions, avec exigence et humilité.

J'espère pouvoir prendre le départ d'une grande course transatlantique en solitaire dans les années à venir.

​Même si les difficultés à surmonter sont nombreuses, mon énergie et ma motivation sont sans faille.

IMG_5584.heic
IMG_4044.JPG

Je me fais une joie à l'idée de pouvoir suivre les aventures maritimes de Julia ! Nul doute qu'elle saura mener avec talent et professionnalisme ce projet un peu fou de descendre de la montagne pour traverser un océan.

Ses exploits en solitaire témoignent à mon sens de son potentiel pour mener un projet  vers la réussite, mais aussi et surtout de sa capacité à mener seule son embarcation de se surpasser pour repousser tous les obstacles que l'on rencontre en mer.

«

Ian Lipinski
Skipper Class40 Crédit Mutuel
Vainqueur Transat Jacques Vabre 2019
Morgane-Ursault-Poupon_DSC_4772.jpg

Julia est une femme de l’extrême.

J’ai tout de suite été épatée par sa vitesse et sa justesse de réaction alors qu’elle a si peu d’expérience. Sa rapidité d’apprentissage, sa capacité d’adaptation ainsi que sa résistance physique feront d’elle une équipière fiable et efficace.

Son expérience et ses responsabilités de guide de haute montagne lui confèrent un puissant potentiel pour réaliser son rêve : traverser l’Atlantique en solitaire.

Je serais très heureuse de lui transmettre mes connaissances et ma passion.

«

Morgane Ursault-Poupon
Skipper Class40 Up Sailing
Route du Rhum 2018
Transat Jacques Vabre 2019
IMG_3580_edited.jpg

Julia est une femme de

caractère. Elle aime la vie et aime partager ses aventures.

Quand elle a une idée derrière la tête, elle met tout en oeuvre pour bien comprendre et la réaliser.

Elle apprend très vite. J'ai pu la voir à l'oeuvre sur mon bateau.

Et en plus de ça, la mer est comme la montagne pour elle : elle y est parfaitement dans son élément.

Une transatlantique en solitaire ? Oui bien sûr qu'elle va y arriver, et je suis sûre qu'elle va faire vibrer les coeurs dans son aventure !

«

Pierre Leboucher
Skipper Figaro 3 Guyot Environnement
Vice-champion du monde et Jeux Olympiques en 470
Abonnez-vous à la newsletter
Pour recevoir des nouvelles du projet de course au large

Merci pour votre envoi !

Julia Virat

+33 (0)6 70 52 56 34